Maison hantée ?

Avant toutes choses je tiens à dire que je suis catholique pratiquant et que j’ai la tête bien sur les épaules. Je vous écris pour avoir vos lumières sur un phénomène étrange qui se reproduit depuis plusieurs années dans la maison de mes parents. J’y ai personnellement assisté deux fois et plusieurs membres de ma famille ont eux aussi expérimenté ce phénomène à différents périodes : mon père quand il était jeune, une de mes sœur il ya plus de deux ans et une autre de mes sœurs en décembre dernier.
Cela se passe la nuit et toujours dans la même chambre. Nous sommes réveillés par l’impression d’une présence qui nous apparaît rapidement évidente. Cette présence que nous ressentons féminine est alors visible. Elle a une apparence et une taille humaine, une couleur bleutée comme transparente et semble flotter dans l’air à peu de hauteur du sol. Je ne crois pas aux fantômes mais ce phénomène y fait penser. La silhouette se déplace dans la salle, semble nous regarder et finit toujours par disparaître dans le même mur.

Quelles étaient vos émotions durant ce phénomène ?

Tout le temps de sa présence, ceux qui la voient sont inquiets. Personnellement les deux fois où je l’ai vu je me suis trouvé comme incapable de bouger, figé dans mon lit, en tachycardie.

Il serait intéressant de vérifier si ces réactions physiologiques se sont également produites sur les autres personnes ayant assisté au phénomène. Si vous aviez été le seul à « voir », vu les réactions que vous me décrivez, j’aurais exploré la piste d’un « dédoublement », c’est-à-dire d’une ébauche de sortie dans votre corps astral.

Qu’est-ce à dire ?

Un certain nombre d’expériences vécues par des personnes de tous âges et de toutes cultures, semble accréditer la thèse selon laquelle notre corps physique possèderait un « double » subtil (énergétique) appelé « corps astral ». Celui-ci appartiendrait à un niveau vibratoire appelé plan astral. Dans certaines circonstances, notre conscience pourrait se dégager – en général involontairement – du corps physique et accéder à ce plan, entrevoyant ainsi ce qui s’y passe. Je me penche actuellement sur ces phénomènes, dans l’espoir de pouvoir évaluer leur plausibilité, approfondir l’explication fournie par les traditions qui les rapportent, et estimer leur compatibilité avec l’anthropologie chrétienne. Il est donc trop tôt pour que je me prononce sur ce genre de phénomène ; mais s’il s’avère que cette théorie ait un fond de réalité, il se pourrait que vous ayez fait une expérience de « sortie » partielle de votre corps physique : ce genre de phénomène s’accompagne en effet des symptômes que vous décrivez. Auquel cas, votre conscience se serait éveillée au plan astral et vous auriez aperçu une « ombre » du bas astral.

Que désignez-vous par ce terme ?

Sans entrer dans les subtilités des traités d’occultisme qui exigeraient de distinguer entre « ombre » et « coque », disons qu’il s’agit de la dépouille astrale d’un défunt, dont l’âme a poursuivi sa course. Ce corps astral va finir par se décomposer lui aussi sur son niveau énergétique, tout comme le corps se décompose au niveau physique. Mais en attendant il erre sur les plans inférieurs de l’astral et peut être aperçu par les personnes dont la perception s’ouvre à ce niveau.

Mots-clefs :, , , , , ,

Les commentaires sont fermés.