Apocryphes

Le terme grec d’où vient le mot apocryphe veut dire caché. On cache les écrits dont on ne veut pas livrer le contenu, soit parce qu’ils sont secrets, soit parce que leur contenu est répréhensible. Le terme finit par recevoir, chez les auteurs ecclésiastiques, le sens de faux, de falsifié, et dès lors de non canonique, c’est-à-dire ne faisant pas partie des livres reconnus comme inspirés.

Mots-clefs :,

Les commentaires sont fermés.