Amma, les limites de l’expérience (2)

La cérémonie se déroule dans un contexte initiatique (chants, puja, offrande apportée par l’adepte), ce qui signifie que l’étreinte crée un véritable lien astral avec Amma. On peut néanmoins espérer que ce lien ne porte aucun préjudice, en raison du haut degré de spiritualité atteint par cette dame – ce terme devant être entendu ici dans le sens de la maîtrise de ses passions – et de son parfait désintéressement.

Tel n’est pas le cas de tous les soi-disant « gourous » et autres « lamas » qui sillonnent l’Europe en quête d’âmes crédules et avides d’exotisme. Le lien astral contracté peut dans ce cas créer une véritable aliénation avec des effets pervers aux niveaux psychique et spirituel. J’ai reçu le témoignage de bon nombre de personnes se plaignant de troubles graves, se manifestant après qu’elles aient « pris refuge » auprès de l’un ou l’autre lama tibétain ou français, dispensant avec largesse ses bénédictions…

Une réponse à “Amma, les limites de l’expérience (2)”

  1. Anonyme 23 janvier 2007 à 14 h 15 min #

    Merci Père pour cette conclusion qui j’espère sera entendue par tous ceux qui sont en quête de spiritualité, votre analyse de tous ces phénomènes me réjouit et me confirme dans mon espérance chrétienne retrouvée après tant d’années d’égarement. Je rends grâce au Seigneur dont les voies sont impénétrables et vous encourage à continuer votre mission.

    Bien à vous,

    Judith