L’influence de Francis Bacon et de Descartes

L’accusation portée par Lynn White se base probablement sur une lecture de Gn 1, 28 à la lumière de l’interprétation qu’en proposait Francis Bacon au début du XVIIe s. Mais cet auteur – pas plus que son homologue français René Descartes – ne peuvent prétendre représenter la pensée chrétienne en matière de rapport de l’homme avec la nature.

Les commentaires sont fermés.