Aïvanhov, Omraam Mikhaël

Né en 1900, dans un petit village de Macédoine, il fait la connaissance du Maître Peter Deunov (1864-1944), fondateur de la Fraternité Blanche Universelle en Bulgarie, dont il devient un disciple.

En 1937, le Maître Peter Deunov l’envoie en France et le charge de diffuser son enseignement.

« Frère Mikhaël » a prononcé près de cinq mille conférences qui seront progressivement publiées sous forme de livres et traduites en de nombreuses langues. La soixantaine de livres qui sont publiés sous son nom, proposent un enseignement ésotérique assez classique, très accessible en raison de son caractère oral. O. M. Aïvanhov commente abondamment les Evangiles mais en les vidant de leur sens chrétien : Jésus ne serait pas le Fils unique de Dieu, mais un maître spirituel venu révéler aux hommes leur condition divine naturelle. Selon notre auteur,

« Jésus a été le plus grand révolutionnaire parmi les envoyés de Dieu ; il a été le premier à transgresser tous les usages anciens, et il a expié sur la croix l’audace qu’il avait eue de dire qu’il était le fils de Dieu, et que tous les êtres humains sont également fils et filles de Dieu ».
(les commentaires sont fermés)