Huxley Aldous

Aldous Huxley est né en 1894 en Angleterre, au sein d’une famille d’intellectuels. A 16 ans il est atteint d’une maladie des yeux qui le rend presque aveugle. Ce qui ne l’empêche pas d’être diplômé d’Oxford. Dès 1929, il découvre les hallucinogènes lors d’une rencontre avec le fameux magicien Edward Alexander (« Aleister ») Crowley (1875-1947). En 1931 il écrit son best-seller : Le meilleur des mondes. Emigré en 1937 aux Etats-Unis avec son épouse, Maria Nys, Aldous Huxley devient scénariste pour Hollywood. C’est lui qui, en 1960, initie Timothy Leary à l’expérience psychédélique. A. Huxley s’installe alors en Californie, où il approfondit ses expériences sur la drogue, en collaboration avec des personnages clés du Nouvel Age comme Allan Watts et Georges Bateson, le « père des hippies ». Il étudie principalement les effets de la mescaline, et consigne ses travaux dans un ouvrage intitulé Les portes de la perception (1954), qui sera déterminant pour la diffusion de la « culture de la drogue ». D’autres suivirent sur le même sujet : Heaven and Hell (1956), et L’île (1962), dans lequel il fait l’apologie d’une utilisation « religieuse » de l’LSD, comme chemin de découverte de la Sagesse.
Aldous Huxley meurt en 1963, le jour même de l’assassinat du Président John F. Kennedy. Il est l’auteur de 47 ouvrages, et a été récompensé de plusieurs prix littéraires. Romancier et essayiste reconnu, il fait partie des maîtres à penser du Nouvel Age ; et sa notoriété littéraire a contribué à donner du poids à ses réflexions – pas toujours très éclairées – dans le contexte du nouveau paradigme.

(les commentaires sont fermés)